Pourquoi ? Tout simplement car savoir dire «non» ou «stop» revient à savoir mettre des limites. Et comment sait-on où sont nos limites ?  En commençant par s’écouter, s’aimer, s’accepter tel que nous sommes, en s’auto-respectant, ce qui revient à dire en s’estimant. 

Plus l’estime de soi est développée, moins on a besoin de reconnaissance et plus on est libre alors de choisir ce que l’on veut vivre et comment on veut vivre nos relations. N’oubliez pas que la nature des interactions sociales que nous vivons contribue à notre bonheur. 

Prenez le temps de réfléchir à tout cela et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à m’appeler ou à m’écrire.