En cette période de confinement, qui exacerbe nos sentiments et nos émotions, je vous propose de faire le point, chaque jour, à une heure précise, en fin de journée… 19 heures par exemple.

Tous les membres de la maisonnée se donnent rendez-vous à une heure convenue et se retrouvent dans un espace commun (cuisine, salle, balcon, jardin ou salon).

À tour de rôle (on change l’ordre chaque soir, ce n’est pas toujours le même qui commence !) quelqu’un prend la parole pour faire le point sur sa journée :

  1. Ce qu’il a fait depuis le matin
  2. Ce dont il est satisfait et/ou ce qu’il regrette de ne pas avoir fait
  3. Le sentiment qui en découle (bonne ou mauvaise journée ou bof bof, moyen,…)
  4. Ce qu’il peut améliorer pour le lendemain, et comment... bref, les bonnes résolutions, mais qui sont énoncées, c’est important, ça engage plus !

Quand tout le monde s'est exprimé, le premier reprend la parole pour parler de son rapport à l’autre, c’est-à-dire son ressenti sur les interactions entre les membres, au cours de la journée écoulée.

On écoute et on n’intervient pas à ce moment là (ex : j’ai l’impression que je dérange, que je suis le ou la seul(e) à …, que l’on ne m’écoute pas, il me semble que untel parle trop ou pas assez, je me sens… ).

On arrive à la conclusion qu’il faut tirer de cet échange et, compte-tenu de ce qui a été dit, on discute sur les ressentis exprimés, on essaie d’en tenir compte pour améliorer les choses (Important : l’idée n’est pas de se défendre des éventuelles accusations portées contre soi, mais de comprendre qu’il s’agit d’un ressenti exprimé par l’autre et qui révèle un besoin chez lui, qui doit être comblé) : Les maîtres mots sont EMPATHIE ET BIENVEILLANCE !

Enfin, on établit un plan pour le lendemain qui prendra en considération les désirs, les manques, les besoins, les remarques de chacun (éventuellement écrit).

On peut bien-sûr établir régulièrement un emploi du temps collectif qui respecte tout un chacun (ex : 2 h de solitude, 2 h de jeux ensemble, 2 h de télé pour regarder un film ou une émission, 2 h pour cuisiner, ranger, nettoyer… bref on structure à l’avance).

Le confinement nous amène à vivre des moments extra-ordinaires et génère de nouvelles attitudes, que l’on peut garder par la suite ! La communication est essentielle pour un bien-vivre ensemble et, à partir de deux personnes, sera un élément décisif pour créer l’harmonie chez soi. Prendre un moment pour exprimer à l’autre, aux autres, ce que l’on a sur le coeur ou dans la tête, deviendra vite un habitude qui facilitera la vie commune, le bien-être… 

20200407_143841

Donc on fait le point ? OUI ! C’est un rendez-vous heureux !