20191127_160744

Il y a des circonstances dans la vie qui font que l'on peut se sentir seul(e)... Il est déjà important d'identifier la raison de ce sentiment de solitude : il peut s'agir d'une perte de liens sociaux (chômage, retraite, déménagement, maladie...) ou bien ce sentiment peut faire suite à une rupture amoureuse ou familiale... Le fait d'identifier la cause vous aidera à hiérarchiser vos besoins et vos manques, et par conséquent, à mieux cibler les solutions pour répondre précisément à vos attentes.

Le danger de l'isolement est la perte de l'estime de soi, il est donc important de continuer à prendre soin de soi. Physiquement : continuez à soigner votre apparence, pratiquez une activité physique (au moins, ne prenez pas l'ascenseur et marchez le plus possible !) ou artistique, ou bien cuisinez, lisez, cultivez-vous... Emotionnellement aussi : prenez le temps de lister vos compétences et vos talents et relisez cette liste régulièrement, cela vous aidera à retrouver la confiance en vous.

"On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre" : vous connaissez cet adage, alors osez vous remettre en question et cherchez à savoir si vous-même, vous êtes plutôt une personne ouverte ou fermée, tolérante ou dans le jugement, avare ou généreuse, dominante ou dominée, empathique ou autocentrée, suceptible, rancunière... voyez ce que vous pourriez améliorer dans votre relation aux autres pour vous donnez toutes les chances de sortir de l'isolement.

Pensez à aider les autres, à les soutenir, donnez des conseils, du temps, proposez des services, offrez du temps... Vous pouvez rejoindre un groupe d'activité ou une association de quartier mais commencer avec les voisins, les commerçants, les collègues est aussi une possibilité pour sortir du repli sur soi-même.

Enfin veillez à avoir un sommeil de bonne qualité, loin de tout écran quel qu'il soit, et écrivez, avant de vous endormir, trois à cinq petits bonheurs que vous avez vécu dans la journée, cela vous aidera à vous endormir sur du positif. Et au réveil, souriez !